Print

12 octobre 2017 – Les Etats membres des Nations Unies ont entamé jeudi à Genève la sixième session thématique des discussions sur le futur Pacte mondial sur les migrations. Pendant deux jours, délégués et experts examineront la question de la mobilité de la main d’œuvre des migrants.

Les conséquences des migrations irrégulières et régulières, les enjeux d’un travail décent et la reconnaissance des compétences et des qualifications des migrants font également partie des sujets à l’ordre du jour de cette session.

« Le Pacte mondial sur les migrations est en fait la chance et la possibilité offertes aux Etats pour faire face aux enjeux des migrations », a déclaré la Représentante spéciale de l’ONU pour les migrations, Louise Arbour, lors de l’ouverture de ce 6e cycle thématique.

La Représentante spéciale a exhorté les délégations présentes à Genève à s’assurer que ce pacte soit fondé sur certaines réalités, notamment la reconnaissance des mouvements transfrontaliers, mais aussi de facteurs tels que la démographie, l’économie et les aspirations humaines qui conduisent des populations à migrer. Des facteurs à prendre en compte pour mieux gérer la mobilité humaine. Mme Arbour a ainsi souligné l’importance pour

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_top.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »