Print

5 décembre 2017 – Plus de quatre décennies après le début de l’épidémie de VIH/sida, quatre enfants sur cinq vivant avec le VIH en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale ne reçoivent toujours pas de traitement antirétroviral et les décès liés au sida chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans sont en hausse, selon un nouveau rapport publié mardi par les Nations Unies.

Tout en reconnaissant les progrès accomplis dans plusieurs domaines, le rapport intitulé ‘Vers une vie sans sida en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale’ et publié conjointement par l’UNICEF et l’ONUSIDA, montre que l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale sont à la traîne en matière de prévention, de traitement du VIH et de soins pour les enfants et les adolescents. En 2016, environ 60.000 enfants ont été nouvellement infectés par le VIH dans cette région.

« Il est tragique que tant d’enfants et d’adolescents ne reçoivent pas les traitements dont ils ont besoin, simplement parce qu’ils n’ont pas été testés », a déclaré Marie-Pierre Poirier, Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. « Nous devons mieux utiliser les innovations pour améliorer

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_news_africa.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »