Zeid Ra’ad al Hussein fait ainsi référence à cette montée de tension qui fait suite à une récente attaque meurtrière contre un village burundais qui a fait 26 morts parmi les civils dont dix femmes et onze enfants.

L’attaque a été perpétrée, vendredi dernier aux environs de 22 heures, par des hommes armés non identifiés dans le village de Ruhamagara, dans la province de Cibitoke, à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Bujumbura, la capitale burundaise.

De son côté, l’UNICEF souligne que selon plusieurs rapports, des enfants ont été délibérément pris pour cible lors de cette attaque. « Les enfants ont toujours besoin de paix et de protection », a déclaré Leila Pakkala, Directrice du Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe. « L’UNICEF appelle toutes les parties à garantir immédiatement le plein respect du droit des enfants à la sécurité et à leur protection contre la violence. »

En attendant, « il y a des versions très différentes » quant aux circonstances de l’attaque et « l’identité des assaillants et de leur motif ». « Les résidents locaux ont rapporté avoir vu des hommes portant des uniformes militaires, mais cela n’indique pas nécessairement qui ils étaient », a ajouté le

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_news_africa.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »