Un pop-up restaurant de la Nouvelle-Orléans, baptisé SAARTJ, a essayé de mettre en lumière le problème des inégalités raciales en invitant ses clients blancs à payer 18 dollars supplémentaires pour leurs repas, a annoncé le journal américain Civil Eats.

«Le prix standard de 12 dollars était disponible pour tout le monde, mais seuls les clients blancs ont été invités à considérer le prix suggéré» de 30 dollars, note Tunde Wey, un chef originaire de Lagos, au Nigéria, qui a ouvert ce restaurant.

Près de 78% des clients blancs préféraient payer le supplément, ce qui, selon M.Wey, s’explique par une «pression sociale positive» et le besoin de se sentir une personne qui aide les autres. Les clients afro-américains voulaient parfois aussi payer le prix plus élevé, mais M.Wey insistait sur son schéma.

just a reminder not to waste your lunch hour on the usual insipid bullshit. come thru today, 11am — 8pm. Nigerian food + racial wealth disparity convo, give me 15 mins and I’ll change your life. 😏

Публикация от Tunde Wey (@from_lagos) Фев 16, 2018 в 6:11 PST

 

Le bénéfice net provenant des ventes au prix suggéré a été redistribué à des clients de couleur. D’ailleurs, seules

...

La suite...

....

Lien source - http://fr.rian.ru/export/rss2/index.xml -

- Catégorie - Rianovosti

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »