Le marathon lancé sous le slogan «effaçons Jones», qui a commencé fin juillet par la suppression de son émission Infowars sur YouTube, s’est transformé en vaste campagne. Le ban sur YouTube a été suivi par un ban sur Facebook et par la suppression des podcasts de Jones sur Stitcher Radio, Spotify et Apple.

Pour l’instant Twitter résiste encore, ce qui lui vaut une forte pression de la presse.

Faisons le point.

TwitterAlex Jones, 44 ans, est une personnalité très originale — pratiquement la caricature de l’Américain de «droite alternative». Il dénonce les manipulations des démocrates, des empires médiatiques et des corporations, ainsi que le «complot de la Lune» et les vaccins nuisibles qui «empoisonnent les Américains». Son cheval de bataille: les différentes théories du complot, même les plus poussées (après la fusillade à l’école de Sandy Hook en 2012, il a par exemple supposé que cette tragédie était une mise en scène).

Autrement dit, malgré toute l’aversion que l’on peut nourrir pour le discours américain officiel, il est très difficile de proclamer Alex Jones «source de vérité vraie». C’est plutôt un personnage de bestiaire populaire, de théâtre de divertissement où jusqu’à récemment se respectaient, tout en se

...

La suite...

....

Lien source - http://fr.rian.ru/export/rss2/index.xml -

- Catégorie - Rianovosti

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »