Print

12 janvier 2018 – Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, renouvelle son appel aux pays pour aider à sauver des vies humaines en offrant davantage de places de réinstallation et des alternatives plus sûres pour la protection des réfugiés, y compris le regroupement familial.

« Rien que cette semaine, environ 160 personnes auraient péri ou sont portées disparues dans trois incidents distincts en mer Méditerranée », a dit un porte-parole du HCR, William Spindler, lors d’une conférence de presse à Genève.

Lundi 8 janvier, les survivants de l’une de ces tragédies — où plus de 60 personnes pourraient avoir trouvé la mort — ont été récupérés par les garde-côtes italiens et débarqués à Catane. En plus des huit corps sans vie repêchés par les sauveteurs, 56 personnes, dont 15 femmes et six enfants, se sont probablement noyées.

Le même jour, lors d’un autre incident, un canot pneumatique transportant 54 réfugiés et migrants a chaviré au large du Maroc. Selon les garde-côtes marocains, deux hommes se seraient noyés.

Le 9 janvier, le HCR et son partenaire International Medical Corps ont apporté leur appui lors du retour à Tripoli de 279 réfugiés

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_news_europe.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »