« Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international et que ceux qui tentent d’entraver le processus de paix peuvent être la cible de sanctions. Ces actes ne dissuaderont pas la MINUSMA de soutenir le peuple malien dans sa quête pour la paix et la stabilité », a dit son porte-parole, dans une déclaration à la presse. 

Cette attaque est la plus importante contre la MINUSMA depuis son établissement et la troisième attaque contre la mission ce mois-ci.

Le Secrétaire général a transmis ses condoléances au Gouvernement du Burkina Faso, ainsi qu’à la famille et aux proches de la victime, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« António Guterres a rendu hommage au courage des hommes et des femmes qui servent dans la MINUSMA et dans les forces armées maliennes et internationales au péril de leur vie et au prix de sacrifices personnels importants », a déclaré son porte-parole.

Le Secrétaire général appelle les autorités maliennes ainsi que les groupes armés signataires de l’accord de paix à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque, afin qu’ils puissent être traduits en justice le plus rapidement possible.

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_top.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »