Print

11 août 2017 – Une experte des droits de l’homme pour l’ONU a fait part de sa préoccupation concernant des informations rapportant le déplacement d’un bataillon de l’armée du Mynamar dans l’État de Rakhine (ouest du pays) pour appuyer les autorités locales à renforcer la sécurité dans la région.

« Ce développement, qui aurait eu lieu hier, est une cause de préoccupation majeure », a déclaré vendredi la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme au Myanmar, Yanghee Lee, dans un communiqué de presse publié par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

« Le gouvernement doit veiller à ce que les forces de sécurité fassent preuve de retenue en toutes circonstances et respectent les droits de l’homme lorsqu’elles traitent la situation sécuritaire dans l’État de Rakhine », a-t-elle ajouté.

Environ 100.000 et 120.000 personnes sont respectivement déplacées dans les Etats de Kachin et Rakhine. Une situation critique qui dure depuis plus de cinq ans après l’éruption des conflits intercommunautaires entre les bouddhistes et les Rohingya musulmans minoritaires.

La Rapporteuse spéciale a reconnu la responsabilité de l’État d’assurer la sécurité et la protection des

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_top.asp -

- Catégorie - NATiONS UNiES

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

PUBLiCiTÉ

Translate »